Bilan météo de septembre 2022 : de l'été à l'automne sans transition

Cyrille DUCHESNE
Par Cyrille DUCHESNE, Météorologue
Après un été météo (juin, juillet, août) très chaud et sec, le mois de septembre a été estival en première quinzaine avec de la chaleur et quelques orages. Les températures ont nettement baissé en seconde quinzaine avec l’installation d’un temps automnal, frais et souvent pluvieux.

De fortes chaleurs en première décade suivies de gelées précoces

Ce mois de septembre 2022 a vraiment été coupé en deux côté températures. La première quinzaine du mois a été très chaude avec un excédent de températures proche de 3°C en moyenne sur la France. La chaleur a culminé le 12 septembre avec un nouveau record national de chaleur observé à Pissos dans les Landes où il a fait jusqu’à 40,2°C !

Avec la mise en place d’un flux de nord à nord-ouest très frais, les températures ont chuté en deuxième quinzaine avec un déficit proche de 2°C en moyenne sur la France. C’est la seconde quinzaine de septembre la plus fraîche depuis 2008. Les premières gelées en plaine ont été observées de manière précoce le 18 septembre avec -1,3°C à Epinac (71), -0,8°C à Chambonchard (23), -0,4°C à Continvoir (71) et Montluçon (03), -0,2°C à Auberive (52). Le 22 septembre, le thermomètre s’abaisse même jusqu’à -1,7°C à Epinac (71) et -1,2°C à Mourmelon-le-Grand (51).

Sur l’ensemble du mois la température affiche un excédent de 0,7°C par rapport à la normale 1991-2020. Ce mois de septembre est le moins chaud depuis 2017, le mois de septembre 2021 venant en 4ème position des septembres les plus chauds depuis le début du XXème siècle.

Enfin un mois correctement arrosé…

Après un été 2022 exceptionnellement sec, les précipitations sont revenues en ce mois de septembre. Au cours des deux premières décades, elles sont tombées principalement sous forme d’averses orageuses. Elles ont été copieuses en Languedoc avec jusqu’à 133 mm enregistrés à la station de Prades-le-Lez (34) dans la journée du 6 septembre et 130 mm dans les quartiers ouest de Nîmes dans la nuit du 6 au 7 septembre provoquant quelques inondations.

Au cours de la dernière décade de septembre, le flux océanique reprend ses droits avec le retour des perturbations venues de l’Atlantique. Les pluies sont parfois abondantes, notamment le 23 septembre dans l'extrême nord où Calais bat un record journalier de précipitations avec 79,7 millimètres. A noter aussi un épisode de fortes pluies  sur le sud de l’Aquitaine les 28 et 29 septembre où l'on relève 94 mm à Biarritz et 132 mm à Bidache dans les Pyrénées-Atlantiques. 

Au final, le centre-ouest et l'extrême sud-est (côte d'azur et l'est de la Corse) sont les seules régions à connaître une pluviométrie mensuelle déficitaire. Avec 8,8 mm seulement à Bastia, le déficit de pluie est de l'ordre de 88%.

Les pluies de ce mois de septembre ont été bénéfiques sur la plupart des régions mais si la sécheresse de surface a nettement reculé les indices d’humidité des sols restaient néanmoins inférieurs à la normale de saison à la fin du mois. Si les sols sont bien mouillés en surface, une couche de sol sec persiste souvent à quelques dizaines de centimètres de profondeur. Les nappes phréatiques n'ont pas encore beaucoup bénéficié de ces précipitations qui n'ont servi qu'à humidifier la couche superficielle du sol.

Un ensoleillement proche de la normale

On a observé un ensoleillement légèrement déficitaire au nord de la Loire en lien avec le flux océanique qui a fait circuler des masses nuageuses importantes en seconde quinzaine du mois. Les régions du sud ont profité de nettement plus d'heures de soleil avec un léger excédent d'ensoleillement du sud-ouest aux Alpes. 

Ce mois de septembre tranche donc nettement avec les mois précédents puisqu'après 6 mois consécutifs avec des précipitations inférieures à la normale, on a retrouvé un mois correctement arrosé. On a retrouvé aussi une période très fraîche en fin de mois avec un déficit de températures que l'on avait pas connu depuis le début du printemps.

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français