Orages : ce qui vous attend ces prochaines heures

Regis CREPET
Par Regis CREPET, Météorologue
Orages : ce qui vous attend ces prochaines heures
Crédit : La Chaîne Météo
Une dégradation orageuse s'est mise en place sur la France et se prolongera tout au long du week-end sur certaines régions. En cette période de vacances pour certains, et de chassé croisé sur les routes, voici la chronologie prévue et les régions concernées, en mentionnant les risques liés à de nouvelles inondations.

Ce vendredi était la dernière belle journée de la série, avec la persistance de fortes chaleurs et l'arrivée des premiers orages sur la Bretagne. Les orages vont se multiplier tout au long du week-end, mais certaines régions y échapperont. Alors que vous êtes nombreux sur votre lieu de villégiature, ou alors en voiture lors de ce week-end de chassé croisé sur les routes, voici quelques éléments vous permettant de planifier au mieux vos activités.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Samedi : des orages le long des côtes de la Manche et dans l'est

La journée de ce samedi ne sera pas désagréable partout, avec une atténuation des fortes chaleurs, ce qui n'est pas une mauvaise nouvelle pour entreprendre de longs trajets en voiture. Il faudra néanmoins se méfier des orages, pour lesquels nous avons émis un communiqué spécial.

Le temps sera le plus dégradé toute la journée en Bretagne et Pays de la Loire dès la matinée avec de fortes averses, se propageant rapidement vers la Basse-Normandie ainsi que sur les Hauts de France. Ces fortes averses et orages peuvent obliger à ralentir lorsqu'on circule en direction de ces régions du nord-ouest. Par ailleurs, des orages éclateront également toute la journée sur un axe entre le département de la Loire, le Rhône, la Bourgogne et le nord-est, pouvant alors rendre les conditions routières localement pénibles entre Dijon et Lyon ainsi qu'en Lorraine. 

Le sud-ouest et le pourtour méditerranéen resteront au sec sous un ciel parfois nuageux, avec des chaleurs moins fortes que ces derniers jours.

Ce sera l'accalmie assez générale dans la nuit de samedi à dimanche, malgré la persistance de quelques averses au nord-ouest et près de la frontière allemande et suisse.

En résumé, pour vos activités extérieures, y compris pour les campeurs, ce samedi s'annonce très maussade et pluvieux sur un tiers nord-ouest du pays, de la Bretagne à la Normandie et aux Hauts-de-France, ainsi que, de façon plus localisée, sur les montagnes de l'Auvergne au Jura et aux Vosges. Du coté de l'Aquitaine et des Pyrénées, la situation restera sèche mais moins chaude.

Dimanche : très instable sur la moitié nord, fortes averses

La journée de dimanche verra une France coupée en deux, avec une moitié nord sous une forte instabilité, alors qu'au sud d'une ligne allant de la Gironde au Jura, le temps s'annonce relativement clément, bien que souvent nuageux. Les températures baisseront partout, pour se situer dans les normales au sud, mais devenant assez fraîches pour la saison au nord de la Loire. 

Les averses seront fortes et fréquentes, parfois orageuses, à grosses gouttes avec un risque de petite grêle, de la Bretagne aux Hauts de France en passant, cette fois, par le bassin parisien. Les pluies risquent d'être particulièrement drues au nord de la Seine, jusqu'en Belgique : on peut craindre des routes localement inondées entre Paris et Lille par exemple. Il faudra vraiment attendre la soirée, après 20h, pour que ces averses commencent à s'estomper lentement, avec une amélioration dans la nuit suivante.

Plus au sud, en revanche, du sud de l'Aquitaine à l'Auvergne, Occitanie et Rhône-Alpes-Auvergne, le ciel sera mitigé mais le risque d'averses faible. Les vacanciers arrivant dans ces régions ce dimanche seront donc au sec, même si les montagnes seront souvent prises dans les nuages. Attention, tout de même, au développement d'orages sur les Alpes et le Jura, en montagne, en cours d'après-midi, ce qui pourra pénaliser les randonneurs et les campeurs. Le pourtour méditerranéen sera sous un ciel bien voilé, assez opaque, mais sans pluie.

Ainsi, ce dimanche restera défavorable aux activités extérieures et sera problématique pour les campeurs sur la moitié nord du pays, notamment au nord de la Loire, sous les fortes averses et la fraîcheur. Pour la moitié sud, les conditions seront plus agréables, notamment du sud-ouest à l'Occitanie et autour de la Méditerranée. 

A quoi s'attendre sur les régions qui ont été déjà inondées ?

Hormis les vacanciers et professionnels du tourisme, le milieu agricole est également concerné par ces nouveaux orages, et de nombreux habitants, ayant subi des inondations la semaine dernière s'inquiétent légitimement. Les agriculteurs redoutent en ce moment surtout les fortes rafales de vent et les pluies violentes qui peuvent coucher les blés en pleine moisson. Les viticulteurs redoutent la grêle, qui pourrait faire éclater les grains de raisin en pleine véraison pour la plupart. Ce risque est bien réel le long du Val de Loire ainsi qu'en Champagne et Bourgogne. Quant au risque d'inondation, la situation est sans commune mesure avec la situation désastreuse de la semaine dernière où il s'agissait de pluies durables et généralisées. Dans le cas présent, les cumuls les plus forts pourront atteindre 20 à 30 mm, ponctuellement 50 mm vers la Belgique littorale (qui n'avait pas été inondée la semaine dernière). Ces derniers jours, la chaleur et le vent d'est ont séché les sols superficiels, qui ont finalement absorbé l'eau. Les cours d'eau ont également baissé, même si certains cours d'eau restent à un niveau élevé (la Meuse, l'Aisne, la Marne et même la Seine par exemple). Cependant, les apports d'eau supplémentaires ne seront pas assez généralisés pour provoquer de nouvelles hausses : le risque étant plutôt d'assister à du ruissellement en campagne, voire de nouvelles coulées d'eau boueuse sur les versants.

En conclusion, il faut retenir que cette dégradation orageuse s'annonce localement assez marquée, avec des cumuls de pluie pouvant être significatifs. Les vacanciers devront redoubler de prudence et lever le pied au moment de passer sous un orage. Quant au risque d'inondation, il n'est pas négligeable dans un contexte qui n'a cependant aucune commune mesure avec les intempéries de la semaine dernière. Que tout cela ne vous empêche pas de débuter vos vacances, si c'est le cas, dans la bonne humeur.

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français