Forte dégradation sur le nord. Episode pluvieux marqué jusqu'à dimanche

Regis CREPET
Par Regis CREPET, Météorologue
Forte dégradation sur le nord. Episode pluvieux marqué jusqu'à dimanche
Crédit : La Chaîne Météo
Deux perturbations très actives vont traverser le pays d'ouest en est jusqu'à dimanche. Dans un contexte de vents violents et de fréquentes précipitations dès la nuit prochaine, l'accumulation de ces dernières engendrera une réaction progressive des cours d'eau. Même si les niveaux sont actuellement bas, on ne peut exclure quelques débordements locaux compte tenu des cumuls prévus durant cet épisode et malgré une fiabilité limitée pour l'évolution de dimanche.

La France reste sous l'influence de dépressions qui circulent des iles britanniques vers l'Europe centrale, et qui ont généré depuis lundi de fréquentes pluies et parfois des cumuls assez importants. Si une courte amélioration s'observe ce vendredi, une nouvelle et forte dégradation est attendue dès ce soir et la nuit prochaine. En effet, une perturbation océanique active arrivera d'Irlande et traversera la moitié nord de la France jusqu'à samedi soir. Elle pourrait être suivie d'une autre ondulation pluvieuse dimanche sur la moitié nord, mais dont l'évolution à ce jour présente des doutes.

Coup de vent en Manche cette nuit

À la différence des pluies de cette semaine qui ont concerné la moitié nord, cette perturbation sera accompagnée d'un net renforcement des vents de sud-ouest puis d'ouest le long des côtes de la Manche et de la mer du Nord. Il s'agira du premier coup de vent de la saison, ce qui n'est pas exceptionnel à cette époque de l'année. Pour rappel, on parle d'un coup de vent lorsque celui-ci atteint, en météorologie marine, force 8 sur l'échelle Beaufort. Par extension, cette terminologie est étendue aux terres à partir du moment où les rafales atteignent 80 km/h.

Dès ce soir, puis la nuit prochaine, le vent se renforcera de la Bretagne aux Hauts-de-France. Des rafales entre 60 et 80 km/h sont attendues sur les côtes et jusqu'à 100 km/h sur le Boulonnais(62). Dans les terres, le vent sera sensible avec des rafales entre 50 et 70 km/h, et localement 75 km/h sur les plateaux picards.

En Manche, la mer deviendra très agitée à forte avec des vagues de 3 mètres, mais les coefficients de marée en baisse (84 ce vendredi soir et 78 samedi) limiteront les risques de submersions littorales.

Pluies abondantes : jusqu'à 15 jours à 3 semaines de précipitations

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Cette perturbation provoquera de bonnes pluies battantes sur une large moitié nord de la France. Ces pluies seront assez homogènes, balayant les régions allant de la Bretagne vers la Franche-Comté. En passant sur l'Ile-de-France, elle donnera des cumuls appréciables étant donné la persistance du déficit pluviométrique (20%), et rétablira ainsi une pluviométrie normale pour un mois de septembre. Sur certaines régions de l'extrême nord, compte tenu des pluies déjà tombées cette semaine, les cumuls deviendront excédentaires.

On attend globalement, au passage de cette perturbation, de 10 à 20 mm généralisés, avec des secteurs dépassant 20 à 30 mm de la Basse-Normandie aux Hauts-de-France et aux Ardennes. Des cumuls de 30 à 40 mm semblent possibles localement, mais il est encore difficile de préciser où compte tenu des doutes exprimés précédemment. Ces cumuls pourraient provoquer quelques débordements localisés et du ruissellement sur les axes de circulation.

Nouveau risque de fortes pluies dimanche

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Après la perturbation de samedi, une deuxième va suivre dimanche d'ouest en est, mais avec une trajectoire encore indécise.

Si le scénario médian indique une progression de ces pluies dès samedi soir par la Bretagne, avant de se diriger vers l'est dimanche matin, deux trajectoires s'opposent : soit la bande pluvieuse assez large s'étend de la Normandie à l'Alsace en passant par les Hauts-de-France et l'Ile-de-France, soit elle s'établit plus au sud, de la Bretagne au sud de l'Ile-de-France et jusqu'à la Franche-Comté. Au vu de ces scénarios, le grand Est semble davantage concerné par cette perturbation de dimanche. Mais de l'Ile-de-France aux régions centrales, la fiabilité reste limitée avec un temps  gris et pluvieux, ou au contraire un temps sec. Compte tenu de ces incertitudes et si vous devez prendre des décisions, pour des activités extérieures par exemple, consultez régulièrement nos prévisions pour vous aider.

Concernant les nouveaux cumuls attendus dimanche, il existe par conséquent des disparités dans la prévision liées aux doutes sur la trajectoire de la dépression.  Même si les régions de l'est paraissent devoir être les plus arrosées, selon certains modèles, les régions qui s'étendent de la Haute-Normandie aux Vosges pourraient recevoir 10 à 20 mm supplémentaires, et même localement 40 mm (voir nos cartes), tandis que d'autres modèles ne prévoient que de 1 à 5 mm, c'est-à-dire des pluies faibles ou des bruines.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

On le voit, l'évolution pour dimanche sur la moitié nord n'est pas encore acquise avec la probable persistance de pluies, plus ou moins soutenues. Pour le tiers sud de l'hexagone, l'incertitude portera surtout sur la couverture nuageuse car les pluies de dimanche ne devraient pas descendre au-dessous d'une ligne Bordeaux-Besançon.

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français