Fraicheur actuelle : ce n'est pas fini, au contraire, il fera presque froid la semaine prochaine

Pascal SCAVINER
Par Pascal SCAVINER, Météorologue
Depuis le 16 septembre, nombre d’entre vous ont bien ressenti la fraîcheur qui s’est installée avec parfois des gelées blanches très précoces. Rien de très surprenant dirons certains, mais dans un contexte d’économies d’énergie il est important de savoir si cela va durer.

Anomalie froide : la seconde seulement depuis janvier !

Et oui, même si on a observé quelques brèves périodes où les températures sont descendues en dessous des moyennes de saison, il faut remonter au 10 janvier 2022 pour trouver 18 jours consécutifs où l’Indicateur Thermique National était inférieur aux normales. Après un mois de décembre et début janvier exceptionnellement doux, le changement a été brutal. Les températures moyennes à l’échelle de l’hexagone sont même descendues jusqu’à 1,62 C le 15 janvier, soit plus de 3°C inférieurs aux moyennes de saison. Rien d’anormal cependant, car près de nous en 2020, on retrouve une évolution assez comparable avec une période fraîche encore plus durable qui s'est étendue du 25 septembre au 18 octobre.

Ce qui peut surprendre, ce sont ces brusques changements de températures dans une tendance au réchauffement. Ceux-ci ne disparaîtront pas dans les années à venir, mais seront moins fréquents et intenses. Ils caractérisent une évolution de la variabilité du temps, depuis 2 décennies, qui se prolongera les années et décennies à venir. Reste le contexte actuel d’économies d’énergie. Si certains d’entre vous ont déjà allumé le chauffage et donc augmenter leur facture, il est important de savoir si cette période va se prolonger. Qu’en sera-t-il vraiment ?

Une période fraîche durable : ce n’est pas fini

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

L’analyse de la situation générale pour les 10 prochains jours ne montre pas d’évolution favorable, au contraire. Après la période actuelle, fraîche, sèche et ensoleillée, le temps est devenu perturbé ce week-end. Il maintient les températures en dessous de normales, avant une baisse assez marquée en début de semaine prochaine due à l’orientation du vent au nord-ouest. Cela est confirmé par notre indicateur thermique. Il se situe actuellement à près de 15°C, soit 2,5°C en dessous des normales, et n’est pas près de remonter durant les 7 prochains jours, au contraire. La moyenne des températures est même prévue chuter jusqu’à 4°C en dessous des normales en milieu de semaine prochaine. Dans la capitale par exemple, la température moyenne chutera de 2°C en début de semaine prochaine, mais ce sont surtout les après-midis que pourront paraitre froides avec 15°C prévus mardi contre 21 °C ce mercredi .Un vrai temps d'automne...d'octobre.  In fine, cette période fraîche ou froide pour certains pourrait durer jusqu’à la fin du mois.

Le changement de temps, avec le retour de la pluie et un faible ensoleillement, vous contraindra surement à maintenir un peu de chauffage où à l’allumer. Notez que cette baisse n’est pas anormale, ni extrême, même si la neige apparaitra en montagne. Si le chauffage s’avérera nécessaire pour beaucoup, suivez cependant quelques conseils :

  • Vérifiez que votre chauffage, électrique ou gaz, est bien entretenu
  • Maintenez un air sec dans votre habitation
  • Bloquez les passages d’air froid
  • Réguler la température de votre pièce en fonction de leur occupation. 19°C pour les pièces à vivre, 17°C pour celles peu occupées.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français