Risque d'incendie maximal en Méditerranée jusqu'à vendredi

Cyril BONNEFOY
Par Cyril BONNEFOY, Météorologue
Avec la levée du mistral et de la tramontane et le maintien de la sécheresse, le risque d’incendie reste maximal en zone Méditerranéenne, et notamment en basse vallée du Rhône.

Après une période de très fortes chaleurs, le mistral et la tramontane se lèvent et se renforcent cette fin de semaine, laissant craindre un fort risque d’incendie, en particulier en basse vallée du Rhône et en plaine du Roussillon et dans les Corbières.

Une sécheresse amplifiée par les très fortes chaleurs de ces derniers jours

Le sud de la vallée du Rhône et la Provence ont connu une succession de journées caniculaires depuis le week-end dernier. Ceci n’arrange pas la situation de sécheresse en place depuis plusieurs mois dans ces régions, même si localement de forts orages ont éclaté dans le Var, fin juin. Ces très fortes chaleurs exacerbent l’évapotranspiration, ce qui provoque le dessèchement prématuré de la végétation.

Mistral et tramontane attendus jusqu’à 90 km/h

Un épisode de fort mistral et tramontane vient de se mettre en place en Méditerranée et atteindra son pic d’intensité ce jeudi. Les rafales atteindront 80 à 90 km/h dans la basse vallée du Rhône et 60 à 70 km/h en plaine du Roussillon et sur les Corbières. Le préfet des Bouches-du-Rhône a d’or et déjà fermé l’accès à 23 des 25 massifs du département où le risque d’incendie est jugé exceptionnel. Sur les massifs à risque élevé, mais non interdit d'accès, il est demandé la plus grande vigilance.

À voir aussi

Météo week-end

Risque de canicule la semaine prochaine

Juin 2022 : le mois de juin le plus foudroyé depuis 1989

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français