SUIVI ORAGES : une ligne de gros orages balaie la Bourgogne, retour au calme ailleurs

Pascal SCAVINER
Par Pascal SCAVINER, Météorologue
SUIVI ORAGES : une ligne de gros orages balaie la Bourgogne, retour au calme ailleurs
Crédit : La Chaîne Météo
Depuis ce week-end, une grande partie de l’hexagone a basculé dans une période orageuse durable avec des intempéries liées aux violentes chutes de grêle, aux pluies intenses et rafales de vent tempétueuses. Pour vous aider dans vos décisions, nous effectuons un nouveau suivi sur l’évolution orageuse de ce mercredi soir.

À 22 h 40, les orages ont presque tous disparu, excepté entre le nord de l'Aude en remontant vers la Lozère et l'Isère. Ces orages sont faibles et dispersés, donnant de bonnes pluies sans caractère aggravant désormais. En revanche, la Bourgogne et le Morvan subissent le passage d'une très active ligne d'orages. Les régions de Digoin, Montceau-les-Mines, Geugnon, le Creusot, Autun, Paray-le-Monial doivent s'attendre à subir un nouvel épisode de grêle entre 23 h et jeudi 01h du matin.

 

À 21 h 30, la situation commence à s'améliorer. C'est le cas au nord-ouest, entre le sud de la Bretagne, le sud de la Normandie et le nord des Pays de la Loire où les pluies perdent leur caractère orageux. Néanmoins, ces pluies continues sont d'intensité encore modérée (2 à 5 mm / h) et peuvent engendrer d'importants ruissellements, voire des inondations locales.

Sur le Loiret, quelques orages tentent de se développer, mais ils restent très localisés. Même situation sur les Hauts-de-France, où des averses se développent, mais devraient rapidement disparaître.

De la Bourgogne à l'Auvergne-Rhône-Alpes, l'activité orageuse perd en intensité. Le gros des intempéries est donc en train de passer. Mais prudence, car de l'Aveyron et de la Haute-Loire à l'Isère et aux Savoies, il reste une forte instabilité qui se maintient jusqu'à 23 h au moins. 

La situation est plus délicate entre la Nièvre et l'Allier, balayés par une forte ligne d'orages. Ces orages durent peu (30 minutes) mais ils sont susceptibles de provoquer des chutes de grêle. Cette ligne d'orages traversera toute la Saône-et-Loire d'ici à 23 h. Ce département, déjà frappé par des orages de grêle à répétition depuis lundi, risque donc dans les prochaines minutes de subir des intempéries.

À 20 h 30, la situation reste toujours aussi instable dans l'est et le sud de la France, avec de gros orages. De forts orages touchent également la Bretagne et une partie des Pays de la Loire et du sud de la Normandie. Cette situation est toujours liée à un système dépressionnaire sur le golfe de Gascogne.

En conséquence, les intensités de pluies sont exceptionnelles sous ces orages.

Évidemment, de telles quantités d'eau tombées en si peu de temps provoquent des inondations, c'est le cas actuellement sur Lyon.

À Roanne, la situation a viré à l'apocalypse avec d'énormes grêlons dans le secteur. De nombreux vignobles sont à nouveau dévastés, comme hier dans le département de la Loire.

Les conditions restent très instables ces prochaines heures sur toutes les régions s'étendant du nord-ouest au sud-est en passant par la Bourgogne, c'est-à-dire sur tout le long du front orageux.

À 19h, on relevait à Mayenne (53) près de 76 mm de pluies tombés entre 10h et 19h. C'est 2 fois plus qu'un mois de précipitations en juin et sûrement un record en 24h.

À 18h30, les forts orages qui touchent le nord-est et particulièrement les départements entre la frontière suisse (voir exemple ci-dessus d'un violent orage qui menace Neuchâtel en Suisse) et les Vosges, s'éloignent lentement vers l'Allemagne. Ils ont notamment donné, en moins d'1 h, 36 mm de pluies sur Maîche (25). Ils ont engendré des inondations localement en Côte d'Or.

 

A l'opposé, l'activité électrique est toute aussi importante entre le Morbihan et la Beauce (sud-est de l'Île-de-France) avec localement quelques inondations en Mayenne avec là aussi 30 mm en moins d'1h. Une partie de l'Eure-et-Loir et du  Morbihan sont également fortement touchées.

 

Sur le sud, un axe orageux s'organise entre la Lozère et la Saône-et-Loire avec localement de fortes pluies et des chutes de grêle modérées.

Dans l'ensemble, les chutes de grêle devraient générer des grêlons moins importants que ces deux derniers jours. Si l'activité électrique restera-t-elle importante ce soir, c'est davantage des pluies intenses qu'il faut redouter localement en moins d'1h, 

 

A 17h20, l'activité est toujours forte en Franche-Comté avec de fortes pluies. On relève 32 mm en 36 minutes sur Vesoul, soit l'équivalent de 32 litres au mètre carré. Cela correspond au tiers des pluies pour un mois de juin.

A 16h20, deux zones opposées sont touchées par de violents orages. D'une part sur le nord-ouest, dans un triangle entre Le Mans/Rennes/Nantes, et à l'opposé entre Macon/Langres/Belfort. Côté pluie, 30 à 35 mn ont été enregistrés en plusieurs lieux dans la Sarthe, et cela, en moins d'1h comme sur Thorée-les-Pins et Sablé-sur-Sarthe. Le vent a parfois soufflé en très fortes rafales dans le Jura, comme à Tavaux et Lons-le-Saunier, entre 70 et 80 km/h

A 15h30, violents orages sur Dijon qui se déplacent rapidement vers un axe Haute-Marne/Jura

A 15h, la Saône-et-Loire est de nouveau fortement touchée avec une forte activité de grêle et des vents violents, mais aussi avec de très fortes pluies sous orages. Il est tombé notamment 30 mm en 18 minutes sur Villefranche-sur-Saône. On observe de fortes pluies dans le Rhône, sur St-Didier-sur-Beaujeu et Onlay dans la Nièvre. L'axe fortement orageux s'étend de Lyon à Langres en Haute-Marne, et se décale vers le nord-est.

Entre 14h et 15h, des vents jusqu'à 101 km/h ont été mesurés dans l'Allier.

 

A 14h15, les orages modérés s'étendent de la moyenne vallée du Rhône aux Alpes centrales en remontant vers le Dijonnais puis en direction du Mans. D'autres cellules isolées s'observent entre Reims et Nancy.

Dans la prochaine heure, les cellules les plus actives vont se développer entre Dijon et Lyon avec un risque de fortes grêles entre l'est de l'Ain et le sud-est de la Saône-et-Loire

A 11h 45, des cellules organisées s’observent entre Montluçon, fortement touché hier, et la région de Châteauroux. L’activité électrique est assez importante et les pluies parfois fortes en moins d’1h.

Ces pluies orageuses devraient remonter lentement vers le nord au cours des deux prochaines heures en baissant partiellement d’intensité, en même que d’autres se renforcent en direction du bassin rennais, de l’Auvergne ainsi de l’est de l’Ile-de-France jusqu’au Grand-Est.

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français