Météo de la semaine : temps hivernal et fortes pluies au sud

Cyrille DUCHESNE
Par Cyrille DUCHESNE, Météorologue
Les fortes pluies se maintiennent en ce milieu de semaine tandis que le temps froid persiste sur une large moitié nord du pays. Voici la chronologie de cette semaine.

L’évolution de la tendance pour les dix prochains jours devient de plus en plus fiable. Elle se caractérise par 4 périodes, avec une dégradation progressive du temps d’ici dimanche et une accélération de celle-ci dès mardi. Après la période actuelle de temps calme, ce changement sera propice à l’arrivée précoce de conditions hivernales sur la France, particulièrement sensible en montagne.

Ce mercredi : températures hivernales, temps contrasté, intempéries au sud

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Les conditions générales sur le sud évolueront peu en raison de la faible mobilité du système dépressionnaire présent en Méditerranée. Elles obligeront néanmoins à rester vigilant quant au risque de fortes précipitations entre la Corse et le continent. Cette dégradation semble se confirmer avec un creusement d'une forte dépression vers les Baléares, provoquant possiblement un épisode de fortes pluies en Languedoc-Roussillon, et de fortes neiges sur les Pyrénées. À l’opposé, la bise sera vigoureuse mardi sur le nord avant de faiblir mercredi. Le temps y sera majoritairement sec, mais plus froid avec des températures d'un niveau hivernal qui baisseront de 3°C entre lundi et mardi.

À partir de jeudi : accalmie temporaire

Une légère différence de temps sensible semble se dessiner jeudi et vendredi sur la France, avec une accalmie. Les températures ne baisseraient pas davantage, restant légèrement inférieures aux moyennes de saison, tandis que les intempéries cesseraient au sud-est. Dans ce contexte, quelques giboulées de grésil ou de neige fondante pourraient encore se produire, notamment le long des côtes de la Manche. À noter une fiabilité restant assez limitée sur la chronologie précise du défilement et de l'intensité des perturbations qui circuleront dans cet air froid. Elles pourront provoquer des averses de neige, notamment sur les régions du nord-est.

Une nouvelle descente d'air polaire pour le week-end du 28 novembre

Le système dépressionnaire présent sur toute l'Europe de l'Ouest va progressivement pivoter sur son axe principal en fin de semaine et provoquer un décrochage d'air arctique. Cette évolution engendrera dès lors une descente d’air polaire qui touchera les îles britanniques alors que la France s'apprêtera à subir un temps hivernal très perturbé avec l’arrivée d’un air maritime qui orientera le vent au nord-ouest.

Dans ce contexte, un défilé de perturbations traversera le pays du nord vers le sud. Le froid s'accentuera à nouveau, mais le temps deviendra très perturbé, fréquemment pluvieux et venté avec un risque de neige à basse altitude sous forme de giboulées. Les premiers reliefs pourront être ainsi saupoudrés (Ardennes, collines normandes...), mais ce contexte est peu propice à de la neige tenant en plaine compte tenu du niveau des températures encore positives au sol. Cette période est néanmoins à surveiller particulièrement, car propice à des intempéries. À ce jour, la fiabilité sur cette dégradation générale est estimée à 70 %. Les 30 % restant tendent vers un scénario possiblement moins froid et perturbé, surtout sur l’ouest du pays. Par la suite, et pour la fin du mois, il est possible que ce temps hivernal se maintienne avant une accalmie et le retour à des températures moins froides.

Dans ce contexte, il est important de préciser qu'il ne s'agira pas d'une vague de froid sur la France car ce terme n'est employé que lors de périodes où les températures sont inférieures de 5°C pendant plusieurs jours sur le pays, avec de fortes gelées et parfois des journées sans dégel. Or, cela ne sera pas le cas. Nous parlerons d'un temps hivernal précoce et non exceptionnel, car de nombreux épisodes de froid et de neige bien plus marqués, et parfois récents, se sont produits en novembre dans les années passées. Même s'il est important de par le nombre de régions qui seront potentiellement concernées, il convient de relativiser ce coup de froid qui ne présente pas d'extrêmes météorologiques pour les températures. A noter que le terme "descente d'air polaire" indique la provenance de la masse d'air froid venant du pôle, mais ne signifie pas que les températures seront "polaires" pour autant sur la France. En effet, en circulant au-dessus de l'océan Atlantique et de la Manche, cet air se radoucira nettement.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français