Etats-Unis, Europe : les bayous pris dans la glace et redoux sur l'Europe du sud

Gilles MATRICON
Par Gilles MATRICON, Météorologue
La vague de froid américaine est arrivée jusque sur les plages du Golfe du Mexique. Des dizaines de records absolus de froid ont été battus. Du coté européen, la vague de froid de la semaine dernière est arrivée en Grèce où la neige est tombée en abondance à Athènes. Cet air froid, d'origine polaire est même descendu jusqu'à la latitude de la Jordanie et du nord de l'Arabie Saoudite ce milieu de semaine.

Mise à jour du vendredi 19 février :

Aux Etats-Unis

C'est la fin de la vague de froid cette fin de semaine même si les températures de ce vendredi matin sont très largement négatives sur les plaines centrales avec des valeurs entre -25°C à la frontière canadienne et -8°C à Dallas (Texas). Même le long du Golfe du Mexique, les températures minimales restent négatives ce vendredi matin avec par exemple -2°C à Houston (Texas). D'ailleurs, en Lousiane les fameux bayous étaient pris dans les glaces en ce milieu de semaine, offrant ainsi des images magnifiques. 

Le redoux se fera déjà sentir ce vendredi après-midi sure le Golfe du Mexique avec 8°C attendu notamment à Houston (Texas). En revanche, plus au nord du Texas, Dallas devrait encore connaître une journée sans dégel avec pas bien plus de 0°C au meilleur de la journée. Le froid intense se maintiendra sur les Grandes Plaines mais plus aucun records ne tombera. Samedi après-midi, le flux basculant au secteur sud de la frontière Mexicaine aux Grandes Plaines, le dégel se généralisera, sauf en direction des Grands Lacs et de la frontière canadienne où il faudra attendre dimanche après-midi pour retrouver des tempéartures proches de 0°C. 

En Europe :

Ce vendredi, le froid intense concerne maintenant plus que le nord de la Scandinavie, la Russie et l'Europe de l'est. On relevait ce vendredi matin -14°C à Minsk en Ukraine, -7 à -9°C au nord de la Roumanie mais en revanche, le redoux a été franc sur la Grèce et la Turquie avec déjà 12 à 16°C sur le Péloponèse et 9 à 15°C à l'ouest de la Turquie.

Ce week-end et la semaine prochaine le redoux progressera vers l'est et mettra fin à la vague de froid pour l'Europe de l'est. 

Mise à jour du jeudi 18 février :

Aux Etats-Unis : 

La vague de froid s'est désormais étendue à une grande partie des Etats-Unis. Seuls échappent à cet air polaire, la côte Pacifique, ainsi que la Floride. C'est justement entre cet air doux sur le sud-est du pays et cet air glacial qu'un épisode de pluies verglaçantes et de neige se produira ce jeudi entre les plaines du sud et le nord-est de la côte Atlantique. On attend également des orages isolés étant susceptibles de produire des tornades entre la Louisiane, la Géorgie et la Floride. Côté températures, un net redoux est entrevu pour ce week-end sur le sud-ouest entre le Nevada, l'Arizona et le Texas. On attend par exemple  19°C Dimanche à Houston (Texas) contre seulement 2°C ce jeudi et 15°C à Dallas (Texas) contre -3°C ce jeudi. Il faudra attendre le début de semaine prochaine sur le nord-est pour que les températures remontent enfin.

En Europe : 

La vague de froid encore en place sur l'Europe de l'est et la Russie a étendu son influence très au sud ce mercredi avec des chutes de neige observées jusqu'en Jordanie et au nord de l'Arabie Saoudite. Ce coup de froid sur ces pays aura été aussi soudain que bref puisque le redoux se fait déjà sentir en cette fin de semaine.

L'air polaire remontera dans ces prochains jours en direction de la Sibérie et le redoux envahira peu à peu l'ensemble de l'Europe mettant fin à cette vague de froid. 

Mise à jour du mercredi 17 février :

La vague de froid américaine a connu son maximum d'intensité en début de cette semaine. Désormais, l'air froid se répend sur tout le continent mais ne s'accentue pas. En l'espace d'un mois, la surperficie enneigée est passée de 29 % des Etats-Unis "contigus" (hors Alaska et îles) en janvier, largement déficitaire, à plus de 70% désormais, largement excédentaire. Des effets de lac, bien visibles sur les images satelittes ci-dessous, ont accentué l'épaisseur de neige aux abors des grands lacs américains : l'air froid circulant au-dessus des eaux se charge d'humidité, qui se déverse ensuite en abondantes chutes de neige. 

Concernant l'Europe, la vague de froid a définitivement reculé vers l'est en touchant la Grèce ce mardi. A cet effet, des chutes de neige assez exceptionnelles se sont produites hier (voir ci-dessous) avec 14 cm d'une neige lourde et collante. Si la neige n'est pas rare en Grèce et même à Athènes, survenant en moyenne 2 fois par hiver pour la capitale, il s'agissait cette fois-ci d'une des plus fortes chutes de neige depuis 10 ans. Les températures s'étaient tout de même abaissées à -20°C dans les montagnes du nord de la Grèce (non record) et -7°C dans le Péloponnèse (au sud de la Grèce), ce qui est plus rare. A Athènes, le thermomètre est resté autour de 0°C avant de remonter à 8°C ce mercredi après-midi, signant la fin de la "vague de froid".

Mise à jour du mardi 16 février :

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

La neige est tombée jusque sur le littoral du sud du Texas, entre Houston et Corpus Christi et à la frontière du Mexique, ce qui n'était pas arrivé depuis 1949. Des dizaines de records de froid ont été battus, dont de nombreux absolus. Les froids extrêmes, porteurs de ces records, ont glissé depuis le Canada vers les Dakotas, le Kansas, l'Oklahoma et le Texas. Les épaisseurs de neige sont remarquables avec 16 cm à Austin au Texas. Vu du satellite, le Texas est tout blanc de neige, à l'image d'une bonne partie du continent nord-américain. 37% des Grands Lacs sont couverts de glace, rattrapant le retard pris jusqu'à maintenant en raison de la douceur qui restait prédominante.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

On a relevé par exemple -25°C à Tulsa (Ok), un record absolu, -32,8°C à Yankton (Dakota du Sud), autre record absolu, -17°C à Dallas (record mensuel, température la plus basse depuis 72 ans), -12,8°C à Austin (Texas, à l'intérieur des terres), -6,7°C à Corpus Christi (Texas, sur le littoral) et -3,3°C à la Nouvelle-Orléans (Louisianne), ce qui n'est pas exceptionnel dans ce cas.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo

Ces vagues de froid simultanées sont bien la preuve qu'il peut faire froid en même temps des deux cotés de l'océan Atlantique, à contrario des idées reçues.

Elles sont liées au vortex polaire qui s'est scindé en deux parties indépendantes : l'une impactant le nord de l'Europe et l'autre l'Amérique du Nord actuellement, d'où ces deux vagues de froid  distinctes dans l'hémisphère Nord. Un "lobe" du vortex polaire est donc venu se positionner sur les États-Unis. Le week-end du 6 février, un froid extrême enveloppait déjà le Canada avec -52°C relevés à Wekweti. A noter que le vortex polaire n'est pas obligatoirement un paramètre justifiant à lui seul la survenue de vagues de froid. Ainsi pour l'Europe, il faut plutôt en rechercher la cause sur le développement d'un anticyclone en Scandinavie, advectant une masse d'air très froide sur l'Europe.

Neige en Grèce et à Athènes

En Europe, la vague de froid a gagné la Grèce et la Turquie comme prévu. Des chutes de neige se produisaient ce mardi sur la capitale Athènes : même si la neige n'est pas rare, y compris parfois sur les îles de la mer Egée, la couche de neige semble particulièrement épaisse sur les collines d'Athènes, où il neigeait depuis 06 du matin par une température restent proche de 0°C.

Blizzard sur le Texas en ce début de semaine

Une dépression très active balaye le sud des États-Unis, et notamment le Texas. A Houston, 10 cm de neige sont tombés, une des plus fortes chutes de neige jamais observée. Lundi matin, la température est tombée à -8°C et on relevait déjà 8 cm de neige. A Dallas, le thermomètre plongeait à -14,4°C avec 8 cm de neige au sol.

Vague de froid historique au Texas, juqu'à -20°C ! 

Cette tempête de neige sera suivie de l'arrivée d'un air glacial depuis le Canada vers le sud des États-Unis. Les températures vont littéralement s'effondrer jusqu'à près de -25°C au nord du Texas. On estime que tous les Etats centraux des USA (de la frontière canadienne au Middle West, au Kansas et au Texas) enregistrent des températures inférieures de 20°C aux moyennes, à tel point que l'OMM (Organisation Météorologique Mondiale) a déclaré, dans un tweet, que plus de 100 millions d'américains étaient directement impactés par des conditions de froid extrême et dangereux.

Le Texas a dû aussi faire face à un problème supplémentaire lundi : le risque de blackout électrique en raison de la forte consommation d'électricité.

Ce froid est accentué par la neige au sol qui crée un fort rayonnement, d'où des températures très basses en fin de nuit. Les -20°C pourraient être frôlés dans la région de Dallas ce mardi matin et dans ce cas il s'agirait d'un record de froid absolu. Dans cette même ville, une longue période sans dégel est attendue jusqu’à vendredi prochain. Il s’agira alors de la plus longue période sans dégel jamais observée avec des températures inférieures de 10 à 20°C aux moyennes de saison.

Actualités Etranger
Crédit : La Chaîne Météo
 

A Houston, toujours au Texas, la température devrait plonger entre -10 et -15°C ce mardi matin. Nous serons également proches d'un record absolu de froid absolu pour cette ville. A Corpus-Christi, à la frontière mexicaine, on attend -9°C. Pour cette ville, un record de froid pourra être enregistré.

Le nord du Mexique est également touché : à Monclova, ville du nord du pays située dans l'Etat du Coahuila, il n'a pas dégelé de la journée de lundi avec -10°C le matin.

Les Grands Lacs pris par les glaces, pas de dégel à Chicago avant la fin février.

Le froid est encore plus rigoureux à Minneapolis puisqu’il faisait -28,3° lundi matin, et -21° à Chicago, où le thermomètre pourrait tomber vers -28°C ce mardi matin. A Chicago, il n’est prévu aucun dégel d’ici le 27 février. En conséquence, les Grands Lacs se recouvrent de glace. 90% des Grands Lacs sont désormais englacés, ce qui n’était plus arrivé depuis février 2015. 

Enneigement record à New-York

Après la tempête de neige Orlena début février et une nouvelle tempête de neige le week-end dernier, New-York est recouvert de neige depuis 13 jours. D’autres chutes de neige sont attendues, notamment jusqu'à ce mardi avec 20 cm supplémentaires au 15 cm déjà présents au sol. New-York pourrait connaître un nombre record de jours d’enneigement, d’autant qu’il n’est pas prévu de grand redoux d’ici le 22 février prochain. On relève déjà plus de 50 cm de neige cumulée au sol à New York depuis le début février, soit un record d'épaisseur de plus de 100 ans.

En Europe : la vague de froid s'évacue vers la Grèce et la Turquie

Après avoir concerné les pays d'Europe du Nord, en particulier la Scandinavie, les îles britanniques, le Bénélux et l'Allemagne, la vague de froid continentale s'évacue désormais rapidement vers le sud-est touchant depuis  dimanche la mer Noire, une partie de la Turquie et la Grèce lundi.

Il n'est pas rare que la neige tombe sur les pays riverains de la Mer Egée, cela se produisant en moyenne une fois par an. Néanmoins jusqu'à présent, l'hiver est resté remarquablement doux du Magrheb à la Grèce et au Proche-Orient. Il s'agit donc de la première offensive hivernale de la saison cette année. La neige pourrait recouvrir le nord de la Grèce et blanchir la capitale. La vague de froid ne durera que quelques jours jusqu'à mercredi. En Turquie, au climat plus continental et montagneux, la neige et le froid devraient durer jusqu'en fin de semaine avec d'abondantes chutes de neige sur les rivages de la mer Noire par "effet de lac".

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français