Météo semaine : vers un risque d'intempéries

Gilles MATRICON
Par Gilles MATRICON, Météorologue
Après un début de semaine calme et marqué par un redoux et du soleil, le temps se dégradera fortement de mercredi à samedi. Coups de vent, fréquentes et parfois fortes précipitations, probabilité élevée d’inondations et hausse du risque d’avalanches marqueront la seconde partie de la semaine. Pour vous aider dans vos décisions, voici la chronologie et les faits marquants de cette semaine.

Si la présence d’un anticyclone sur le sud de l’hexagone bloque l’arrivée de dépressions atlantiques jusqu’à mardi, ce ne sera plus le cas dès mercredi. En effet, il sera repoussé par ces dépressions très actives. Le temps sec et assez doux fera alors rapidement place au retour de la pluie et de vents forts. Ensuite, le flux général tournera progressivement à l’ouest à l’approche du week-end, et le défilé de dépressions sur le pays générera des pluies fréquentes parfois fortes et de fortes chutes neige en moyenne montagne. Dans un contexte de redoux en début de semaine, le risque d’inondations locales va se maintenir sur les cours d’eau du centre-est. Et il va surtout augmenter et s’étendre à d’autres régions avec l’arrivée de précipitations significatives.

Coups de vent mercredi et jeudi, jusqu’à 120 km/h localement

C’est tout d’abord le sud-est qui sera concerné par des vents parfois violents, liés à la mise en place d’un flux très instable remontant de méditerranée. C’est le vent d’Autan qui se renforcera en premier à 60 km/h en Occitanie, avant de tourner au sud et de se généraliser à tout le Massif central, puis en direction des Alpes-du-Nord en passant par le Lyonnais. Les rafales atteindront fréquemment les 80 km/h, avec des valeurs maximales jusqu’à 120 km/h sur les plus hauts reliefs, particulièrement entre la Haute-Loire et le Rhône. A l'inverse, sur les Alpes-du-Nord, le vent fort et l’effet de foehn apporteront un temps assez ensoleillé.

Jeudi, l’ouest et le nord du pays seront touchés par des vents violents en rapport avec l’arrivée rapide d’une dépression active par l’Atlantique. Cette dépression se creusera de 18 hPa en 24h et devrait toucher rapidement la côté atlantique dans l'après-midi. Si sa trajectoire n’est pas encore totalement fiabilisée, sa dynamique engendra un coup de vent. Sur les littoraux entre le sud de la Bretagne et la côte de Gironde, les rafales pourraient atteindre jusqu’à 100-120 km/h et fréquemment entre 70 et 90 km/h dans les terres. D’autres périodes de vents forts s’observeront ensuiteau cours du week-end.

Risque élevé d’inondations

Après les pluies et les fortes chutes de neige en fin de semaine dernière, puis l’accalmie dimanche et le temps sec ce lundi, c’est la décrue sur le nord-est en amont des cours d’eau. Les pluies se propagent désormais en aval et ont pour conséquence une hausse modérée des cours d’eau, avec un niveau néanmoins assez élevé ce lundi, notamment sur le bassin Rhône amont-Saône. Ce niveau va se maintenir jusqu’à mardi matin avant une lente décrue jusqu’à mercredi.

Ensuite, à partir de jeudi et avec l’arrivée de perturbations actives engendrant de fréquentes et parfois fortes pluies sur une grande partie du pays, il conviendra de surveiller particulièrement la réaction des cours d’eau en raison de la saturation des sols et de l’apport supplémentaire d’eau lié à la fonte des neiges.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

 

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français