Bilan des violentes intempéries survenues sur le sud de la France et en Italie

S?bastien POITEVIN
Par S?bastien POITEVIN, météorologue
Bilan des violentes intempéries survenues sur le sud de la France et en Italie
Crédit :
De violentes intempéries ont concerné les régions du sud de la France et plus particulièrement le sud-est, depuis le
De violentes intempéries ont concerné les régions du sud de la France et plus particulièrement le sud-est, depuis le milieu de semaine dernière.

Violents orages et premières inondations mardi 1er novembre dans l'Hérault

La dégradation a tout d'abord débuté mardi dernier sur l'Hérault. Les premiers orages se sont développés près de l'étang de Thau en début de matinée puis se sont dirigés ensuite vers la région de Montpellier tout en s'intensifiant.

Vers la mi-journée, ces orages ont ensuite continué de remonter vers les Guarrigues jusque vers la région de Quissac. Ils sont alors organisés en une ligne très virulente qui a balayé ensuite les communes allant de l'extrême nord-est de l'Hérault jusqu'à Uzès dans le Gard pour toucher également en soirée les Bouches-du-Rhône, vers l'Etang de Vaccarès. Puis l'activité orageuse a faibli durant la nuit de mardi à mercredi.

Les cumuls de pluie ont atteint durant cette première offensive orageuse 100 à 150 mm en moyenne, avec jusqu'à 200 mm relevés sur la commune d'Argelliers et 250 à 280 mm vers Montarnaud, Pignan, Mireval et la Grande-Motte, entrainant de nombreuses inondations.

Début de l'épisode cévenol mercredi 2 novembre


Puis, mercredi matin, alors que quelques averses résiduelles persistent sur les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse, les pluies débutent à proprement sur le relief des Cévennes. Ces pluies restent d'abord d'intensité modérée avant de se renforcer en fin de journée, prenant parfois un caractère orageux. De fortes pluies localement ponctuées de forts orages se poursuivent ensuite durant toute la journée de jeudi. L'activité orageuse s'étend même jusque vers le Roussillon en fin de matinée et début d'après-midi, avec un ligne d'orages assez active qui laissera près de 100 mm sur les Corbières en seulement quelques heures.

Tornade à Anduze dans la nuit de jeudi à vendredi


En fin d'après-midi, l'activité orageuse devient plus marquée entre la Séranne et le Haut-Gard avec des intensités pluviométriques de l'ordre de 30 à 50 mm en l'espace d'une heure. Elle se généralise à nouveau en direction du littoral roussillonnais où l'activité électrique est particulièrement marquée. Des pluies plus modérées se produisent également entre la Drôme et le Var ainsi que les Bouches-du-Rhône. En soirée de jeudi, l'activité pluvio-orageuse reste intense entre le nord-est de l'Hérault et les Cévennes, avec également une ligne orageuse assez intense qui traverse plus au nord l'Auvergne (lié au passage de la perturbation associée à la violente dégradation pluvio-orageuse dans le sud-est).

Peu avant minuit, alors que l'activité pluvio-orageuse principale se décale vers la vallée du Rhône, une cellule orageuse très virulente se développe sur le Massif de la Séranne et se dirige rapidement en direction d'Anduze. D'importants dégâts matériels seront constatés le lendemain matin après le passage de ce qu'il semble être une tornade.

On a relevé ce jeudi 3 novembre des rafales à 182 km/h à Valleraugue dans les Cévennes et 126 km/h à la côte à Port-de-Bouc (13).

Les cumuls pluviométriques atteignent pour cette journée de jeudi les 150 à 250 mm en moyenne sur les Cévennes avec 300 à 400 mm même dans la région du Mont Aigoual.

Violents orages jeudi 3 novembre et vendredi 4 novembre

Un peu plus tard dans la nuit, d'autres violents orages se forment au large dans le golfe du Lion et remontent ensuite vers la Camargue en direction de Nîmes, Uzès et La Bruguière où il est tombé près de 200 mm en à peine 4 heures. De violents orages se régénèrent ainsi entre le littoral gardois et la vallée du Rhône durant la nuit de jeudi à vendredi. L'activité orageuse faiblit ensuite aux premières heures du jour avec de fortes pluies entre la PACA et les Cévennes.

Durant la matinée, les pluies se décalent alors entre les Alpes-Maritimes, le Var en remontant vers Rhône-Alpes, tandis qu'elles deviennent plus irrégulières et moins soutenues entre les Bouches-du-Rhône et les Cévennes. Néanmoins, la réaction des cours d'eau est déjà très marquée puisque l'Hérault et le Tarn ainsi que ses affluents voient leur niveau monter de 2 à 5 m en moyenne, voire jusqu'à 6-7 m pour l'Hérault. Les services hydrologiques lancent alors une alerte "rouge" en prévision des cumuls de pluie encore attendus d'ici le week-end. Elle sera levée vendredi dans le courant de la matinée après l'observation d'une décrue en amont.

Plusieurs crues de référence seront battues comme à Montagnac (34) où l'Hérault a dépassé la crue du 5 novembre 1994 et égalé celle de novembre 1982, avec une hauteur de 5.49 m.

L'activité orageuse reprend de plus belle le vendredi 4 novembre à la mi-journée, avec une violente ligne orageuse entre le golfe du Lion et toute la vallée du Rhône. Sous ces orages, les intensités pluviométriques dépassent fréquemment les 40 mm/h avec localement jusqu'à 100 à 150 mm/h sous les cellules les plus virulentes. Les vents atteignent fréquemment les 80 à 100 km/h, avec jusqu'à 124 km/h observé à Montardier (30), 135 km/h à La Ciotat (13) et 136 km/h à Bassurels (48).

La ville de Gênes en Italie ravagée par un torrent de boue

Cette violente dégradation orageuse perdurera tout au long de la journée de samedi et touchera des régions jusqu'alors épargnées. En effet, dès vendredi soir, les orages remontent de Mer Tyrrhénienne vers le littoral oriental de la Corse et la mer Ligure. Les vents se renforcent le long du littoral varois, de la Côte d'Azur et de la Corse pour atteindre 110 à 130 km/h sur les caps exposés. Les conditions de mer deviennent excécrables avec des vagues de 3 à 5 m qui viennent s'écraser à la côte. De terribles inondations se produisent alors à Gênes où les rues de la ville sont traversées par un torrent de boue.

L'est de la Corse n'est pas en reste puisque Castagniccia, le Cap, la Plaine, le Boziu et la région bastienne dans son ensemble sont durement touchés par les intempéries. Les violentes rafales de vent qui accompagnaient la dégradation orageuse ont en effet endommagé de nombreuses toitures et lignes téléphoniques, arrachant également des arbres. Les eaux ont inondé de nombreuses habitations et commerce ainsi que certains tunnels.

Il faudra attendre dimanche pour les pluies baissent en intensité avec une activité orageuse plus limitée, cantonnée essentiellement au littoral varois.

Près de 700 mm de pluie dans les Cévennes et jusqu'à 40 cm de neige dans les Pyrénées.

Sur l'ensemble de l'épisode, il est tombé entre 250 et 350 mm sur le relief des Cévennes, avec localement plus de 450 à 600 mm dans le secteur du Mont Aigoual et les Cévennes ardéchoises.

En montagne, des chutes de neige abondantes se sont produitent au-dessus de 1700 mètres (jusqu'à 40 cm de neige fraîche à environ 2000 mètres) sur l'ensemble de la chaîne pyrénéenne. Au Soum Couy (2100 mètres) situé au-dessus de la station de ski de la Pierre Saint Martin (64), la couche de neige atteint 35 cm d'épaisseur et 30 cm dans le secteur du massif du du Puigmal (66) vers 2400 mètres.

Parmis les valeurs de pluie remarquables, on relève sur l'ensemble de l'épisode :

- 936 mm à Valleraugue (30)
- 732 mm à Loubaresse (07)
- 702 mm à Villefort (48)
- 602 mm à Barnas (07)
- 574 mm à Bassurels (48)
- 456 mm à la Grand-Combe (30)
- 454 mm à Vicomorasso (Corse, valeur record sur 24 heures), dont 181 mm en une heure
- 356 mm à Saint-Valliers-de-Thiey (06)
- 307 mm à Brignoles (83)
- 300 mm à Grasse (06)
- 278 mm à Coursegoules (06)
- 263 mm à Mandelieu (06)
- 243 mm à Tarascon
- 242 mm à Cavillargues (30)
- 234 mm à Salles (65)
- 228 mm à Valbonne-Sophia (06)
- 225 mm à Olleta (Corse)
- 220 mm à Montpellier (34)
- 215 mm à Tarascon (13)
- 213 mm à Nîmes (30)
- 210 mm à Montélimar (26)
- 209 mm aux Plans (34)
- 200 mm à Laruns (64) et à Corte (Corse)
- 190 mm à Fréjus (83)
- 185 mm à Antibes (06)
- 155 mm à Orange (84)
- 147 mm à Valbonne (06)
- 130 mm à Saint-Chaffrey (05)
- 125 mm à Salon de Provence (13)
- 125 mm à Sainte-Engrâce (64) et Arbeost (64)
- 120 mm à Bastia (Corse)
- 110 mm à Biarritz (64) ainsi qu'à Narbonne (11)
- 100 mm à Toulon (83), Pau (64) et à Porto Vecchio (Corse)
- 95 mm à Istres (13) et au Cap Béar (66)
- 92 mm à Lourdes (65)
- 90 mm à Nice (06)



Les vents les plus forts ont atteint :

- 182 km/h à Valleraugue (30) samedi
- 158 km/hau Dramont (83) dans la nuit de samedi à dimanche
- 135 km/h à La Ciotat (13) vendredi
- 136 km/h à Bassurels (48) vendredi
- 135 km/h à Porquerolles (83) samedi
- 128 km/h à Bastia samedi, sous un violent orage
- 126 km/h au cap Camarat (83)
- 119 km/h au Cap Sargo (Corse)


Retrouvez toutes nos prévisions météo détaillées pour votre commune au 32 01* sur votre téléphone.

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français