Vers un risque de nouvelle vague de chaleur fin août ?

Gilles MATRICON
Par Gilles MATRICON, Météorologue
Après la canicule de début août, cette semaine s'annonce orageuse avec un ressenti lourd entre les orages l'après-midi. Puis, pour la semaine du 22 au 28 août, une nouvelle vague de chaleur n'est pas à exclure...

Cet été, l'ouest de l'Europe et la France sont sous l'emprise d'un énorme anticyclone subtropical, indéboulonnable, qui ne laisse passer que quelques gouttes froides comme cette semaine, apportant de fortes pluies orageuses ponctuelles. Mais il faudrait beaucoup plus d'eau pour que les sécheresse recule. Et ce n'est pas ce qui est prévu à moyen terme. En effet, après les orages de cette semaine, nous devrions assister au retour de hautes pressions subtropicales à l'origine d'une possible nouvelle vague de chaleur.

Quelle fiabilité accorder à une nouvelle vague de chaleur fin août ?

Même si l'échéance est encore lointaine, il y a un signe qui ne trompe pas : c'est la stabilité des modèles météo depuis plusieurs jours à mentionner ce scénario, ce qui parait un indicateur de bonne fiabilité.

Pic de chaleur temporaire ou vague de chaleur durable ?

Pour l'instant, si la fiabilité est bonne concernant un épisode de forte chaleurs pour la semaine du 22 au 28 août, il est trop tôt pour dire s'il ne s'agira que d'un pic de forte chaleur ou d'une vague de chaleur. 

Quelles régions concernées ?

À l'image des précédentes vagues de chaleur de cet été, il semblerait que les régions de l'ouest et du sud soient à nouveau les plus impactées par les plus fortes chaleurs.

Les 40°C seront-ils à nouveau atteints ?

Au vu des derniers modèles, il semble que la barre des 40°C puisse être à nouveau atteinte dans le sud-ouest de la France. Dans le nord, les 35°C devraient être atteints.

Des nuits plus longues limiteront elles les fortes chaleurs de la journée ?

Nous arrivons à une période de l'année où la durée du jours décroît rapidement et celle de la nuit augmente tout aussi vite, et c'est d'autant plus vrai après le 15 août. Mais, dans les grandes villes aux bitume surchauffé, la différence ne sera pas flagrante. En revanche, dans les campagnes, une vague de chaleur tardive est moins durement ressentie si le rayonnement est important avec un ciel dégagé la nuit, ce qui permet aux températures de baisser plus rapidement. Néanmoins, il est possible que la vague de chaleur de la semaine du 22 au 28 août soit humide et orageuse. Dans ce cas, les nuits nuageuses, même dans les campagnes, pourraient être très douces.

Des vagues de chaleur de plus en plus fréquentes et tardives en France

Dans un contexte de réchauffement climatique, le nombre de vagues de chaleur tardives après le 15 août augmente. C'est le cas en France depuis le début des années 2000. La fréquence de tels événements est amenée à s'accroître dans les prochaines années.

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français