Météo de la semaine : du froid et des intempéries

Regis CREPET
Par Regis CREPET, Météorologue
L'arrivée du froid se confirme en France à partir de ce lundi avec la levée de la bise. Il s'agira d'un froid modéré qui se maintiendra au moins jusqu'à la fin du mois. En parallèle, le risque d'intempéries est bien présent au sud de notre pays, en particulier mercredi et jeudi.

Un anticyclone sera situé sur l'Irlande. Dans son mouvement rotatif, il entraîne la bascule du vent au secteur nord-est dès dimanche soir et surtout lundi : il s'agit de la bise. Dans le même temps, des dépressions méditerranéennes se formeront à nouveau et circuleront entre les Baléares et la Corse. Elles entraineront de probables fortes pluies au sud de la France avec de la neige abondante sur les Pyrénées. Cette situation pourrait durer une bonne partie de la semaine. Nous entrons donc dans une période plus hivernale pour cette fin novembre. 

Pour mieux comprendre cette évolution, voici notre bulletin technique actualisé tous les jours, permettant de voir l'évolution des masses d'air et des centres d'action.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Lundi et mardi : la bise souffle sur la moitié nord

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Ce lundi se caractérise par la présence d'une forte bise soufflant du nord-est, se faisant sentir sur toute la moitié nord du pays. Le ciel sera généralement dégagé malgré de rares giboulées (averses de pluie, voire de grésil) le long des côtes de la mer du Nord et de la Manche, jusque dans les collines normandes. Les températures, en baisse, seront de l'ordre de 3°C inférieures aux moyennes avec un ressenti froid.

Au sud, le ciel sera souvent nuageux en ce début de semaine, à l'approche des dépressions circulant sur l'Espagne et la Méditerranée. Ainsi, le temps sera perturbé avec des averses, aussi bien du côté du pays basque qu'au sud-est. La neige tombera dès 900 à 1000 m d'altitude sur les Pyrénées, également sur le Massif Central (en faible quantité), et vers 1500 m d'altitude sur les Alpes du sud, notamment en versant italien.

Pour mardi, la situation évolue peu par rapport à la veille : la France est coupée en deux, avec une moitié nord soumise à la bise froide, mais avec du soleil, tandis qu'un tiers sud conserve un ciel souvent nuageux. À partir de mardi après-midi, des averses commencent à se déclencher dans le Golfe du Lion, concernant progressivement le Roussillon, où le vent marin se lève.

Pendant cette période, le risque d'intempéries semble peu prononcé, mais il conviendra néanmoins de surveiller les averses orageuses qui se déclencheront en Languedoc, dont l'intensité reste à préciser. La fiabilité d'ensemble de cette situation est bonne, mais, dans le détail, l'évolution des pluies au sud reste encore à préciser.

Mercredi et jeudi : forte dégradation au sud de la France

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Pour ce milieu de semaine, la situation générale évolue peu avec la persistance de conditions anticycloniques sur la moitié nord et le creusement de dépressions en Méditerranée, vers les Baléares.

Mercredi, le vent reste orienté au secteur nord-est sur la moitié nord de la France, générant un temps sec et assez froid, avec des températures de décembre. Au sud, le mauvais temps devrait se renforcer, avec des pluies remontant d'Espagne et de Méditerranée. Ainsi, on attend des pluies de la Nouvelle Aquitaine au quart sud-est, avec de la neige abondante sur les Pyrénées dès 1200 m d'altitude en moyenne. Le Languedoc-Roussillon semble particulièrement exposé aux intempéries avec d'importants cumuls de pluie et des vents d'est soutenus. Cet épisode de fortes pluies sera donc surtout roussillonnais, concernant moins la Corse et la PACA dans un premier temps. La fiabilité de cette situation est assez bonne, mais l'intensité et l'extension géographique des intempéries du sud de la France reste encore à préciser.

Jeudi, les fortes pluies se généraliseront à l'ensemble du pourtour méditerranéen, progressant alors vers la Côte d'Azur et la Corse. Il neigera beaucoup sur les Alpes du sud et le sud du Massif-Central. Le mauvais temps pluvieux pourrait remonter vers les régions centrales, tandis que le nord de la Loire conserverait un temps sec et toujours assez froid.

Vendredi : accalmie sur le pays

La fin de semaine présente une évolution météo moins fiable. Ainsi, vendredi pourrait être une journée de transition avec l'évacuation des dépressions méditerranéennes vers l'Italie et une amélioration dans le sud de notre pays. Pour la moitié nord, l'anticyclone pourrait commencer à se retirer vers le large Atlantique, laissant descendre des nuages et des ondées venant des îles britanniques. Ce faisant, la bise cesserait de souffler et les températures resteraient en phase de plateau, toujours globalement inférieures de 2° à 3°C aux moyennes. 

Pour la suite, l'évolution météo restera à préciser dans un contexte où la fiabilité est encore faible. Cependant, il est probable que cette séquence assez froide et instable ne soit pas finie. On attend ainsi l'arrivée de nouvelles perturbations descendant des îles britanniques pour le prochain week-end, synonyme du maintien d'un temps toujours assez froid avec l'arrivée de nouvelles pluies et giboulées par le nord-ouest. Cette séquence froide pourrait, en définitive, se prolonger jusqu'en début du mois de décembre dans un flux orienté au secteur nord-ouest cette fois-ci. Cette période serait favorable à d'abondantes chutes de neige sur tous nos massifs en raison de ce flux de nord-ouest froid et humide.

Dans ce contexte, il est important de préciser qu'il ne s'agira pas d'une vague de froid sur la France car ce terme n'est employé que lors de périodes où les températures sont inférieures de 5°C pendant plusieurs jours sur le pays, avec de fortes gelées et parfois des journées sans dégel. Or, cela ne sera pas le cas. Nous parlerons d'un temps hivernal précoce et non exceptionnel, car de nombreux épisodes de froid et de neige bien plus marqués, et parfois récents, se sont produits en novembre dans les années passées. Même s'il est important de par le nombre de régions qui seront potentiellement concernées, il convient de relativiser ce coup de froid qui ne présente pas d'extrêmes météorologiques pour les températures. A noter que le terme "descente d'air polaire" indique la provenance de la masse d'air froid venant du pôle, mais ne signifie pas que les températures seront "polaires" pour autant sur la France. En effet, en circulant au-dessus de l'océan Atlantique et de la Manche, cet air se radoucira nettement.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français