La forte dégradation se confirme pour ce long week-end

Regis CREPET
Par Regis CREPET, Météorologue
Alors que la semaine actuelle se déroule sous la protection de l'anticyclone, une forte dégradation généralisée se confirme sur notre pays pour le long week-end de la Toussaint. Plusieurs paramètres sont déjà sous surveillance, en particulier un risque d'abondantes précipitations.

On observe sur la France une récurrence météorologique qui s'est mise en place depuis le début octobre, à savoir une alternance de longues périodes de temps calme, qui nous ont valu de très beaux week-ends, entrecoupées de quelques journées très agitées comme au moment du passage de la tempête Aurore.

Nous confirmons une nouvelle séquence de temps très agité qui va balayer notre pays dès vendredi soir par le nord-ouest, avec des vents forts et des pluies abondantes jusqu'au milieu de la semaine prochaine. Si le risque de tempête semble désormais moins privilégié, il convient néanmoins de suivre attentivement l'évolution des modèles météorologiques et de nos actualisations car il ne peut être totalement exclu.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Un contexte dépressionnaire sur l'Europe de l'Ouest

La situation météorologique dont nous parlons, et qui devrait caractériser la période entre vendredi après-midi et mercredi de la semaine prochaine, sera pilotée par le passage de plusieurs dépressions sur les îles britanniques ainsi que de la péninsule ibérique vers la Côte d'Azur, le tout dans un flux vigoureux orienté au sud-ouest puis à l'ouest. L'ensemble de l'hexagone serait concerné, mais surtout le pourtour méditerranéen, avec un épisode pluvieux durable notamment sur les Cévennes. 

Des vents forts et des pluies abondantes

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Notre pays sera donc confronté particulièrement à deux types d'intempéries : tout d'abord, les fortes précipitations sur le nord-ouest dès vendredi après-midi, puis celles qui remonteront de Méditerranée samedi. Ces salves pluvieuses devraient balayer la France jusqu'à mardi, voire mercredi, et seront suivies d'une baisse des températures et de l'apparition de bonnes chutes de neige sur nos massifs, possiblement vers 1000 à 1200 m d'altitude. Cela constituerait à des altitudes plus élevées, la première vraie couche de neige de la saison. Le vent fort est le deuxième paramètre à surveiller bien qu'il ne soit plus aussi menaçant que nos prévisions initiales. Néanmoins, dans le contexte très dépressionnaire, des régions subiront des vents pouvant atteindre les 100 km/h aussi bien en Méditerranée que dans la vallée du Rhône et sur les côtes de la Manche.

Dans la chronologie de cette séquence perturbée, nous pouvons d'ores-et-déjà établir le scénario suivant, qu'il faudra affiner et quantifier au fil des prochaines actualisations :

- vendredi : un premier passage pluvieux classique et modéré touchera le nord-ouest (Bretagne et Basse-Normandie), avec des accumulations pouvant atteindre jusqu'à 30 mm. À l'opposé, le vent de sud-est fera déjà remonter des pluies sur les Cévennes, où il pourrait tomber jusqu'à 100 mm en 24 heures, soit un peu moins d'un mois de pluie.

- samedi : de nouvelles précipitations concerneront toute la France. Cette perturbation sera active, avec des conditions de vents forts de la Méditerranée au couloir rhodanien et en remontant jusqu'au nord de la France. Dans ce contexte, il conviendra de surveiller particulièrement les Cévennes où il continuera de pleuvoir abondamment jusqu'à dimanche soir, avec la possibilité d'un épisode méditerranéen.

- dimanche : de fortes pluies orageuses durables tomberont des Pyrénées aux Alpes en passant par la Méditerranée et les Cévennes, accompagnées de vents forts sur la Côte d'Azur. La moitié nord de la France pourrait être concernée par un temps instable et venté avec de fortes averses, mais sans caractère tempétueux à ce jour.

Parallèlement, le passage d'un centre dépressionnaire à proximité des côtes de la Manche entre dimanche et lundi pourrait provoquer un renforcement des vents sur le nord de la France.

- lundi : une accalmie relative pourrait s'intercaler entre les perturbations, avec l'établissement d'un temps instable (averses, vent fort et éclaircies), favorable à une amélioration sur le front des précipitations au sud-est de la France. Avec le rafraichissement de la masse d'air, d'abondantes chutes de neige pourraient concerner nos massifs au-dessus de 1400 m dans un premier temps, constituant la première sous-couche efficace de la saison en altitude. La moitié nord-ouest de la France retrouverait elle un temps variable et plus frais.

L'évolution pour mardi et mercredi reste dans la dominante d'un temps perturbé. Dans un contexte restant dépressionnaire, mais moins que les jours précédents, il est probable que de nouvelles pluies circulent sur notre pays. Un risque de vents forts n'est pas écarté à ce jour sur la moitié nord de la France. On notera surtout une baisse marquée et générale des températures, propice à d'abondantes chutes de neige en moyenne montagne dès 1200 m d'altitude, et à des giboulées en plaine. Cette séquence sera suivie d'une amélioration en fin de semaine.

En conclusion, on retiendra que notre pays va entrer dans une nouvelle séquence très perturbée pour ce long week-end de la Toussaint où vous serez nombreux sur les routes et à vous rendre dans vos familles. Personnes n'échappera au mauvais temps. Nous devrions subir des vents forts et des pluies abondantes, puis beaucoup de neige à moyenne altitude en montagne. Au sein de cette séquence, il reste à affiner la trajectoire précise que prendront les dépressions afin de déterminer, en particulier la force des vents. À ce jour, deux paramètres restent donc sous surveillance : les vents forts et  le risque d'abondants cumuls de pluie dans le sud du pays.

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français