Vague de chaleur : jusqu'à 39°C vendredi avant des orages du week-end

Cyrille DUCHESNE
Par Cyrille DUCHESNE, Météorologue
Comme annoncé depuis longtemps, cette semaine tient toutes ses promesses en étant pleinement estivale avec soleil et forte chaleur. Cette situation météo tranche nettement avec le début d'été humide et parfois frais que nous avons connu les semaines précédentes. Le pic de chaleur est attendu entre aujourd'hui et vendredi selon les régions avant une nette baisse des températures pour le week-end.

La France a vraiment pris ses quartiers d'été depuis ce week-end avec l'installation d'un puissant anticyclone entre les Iles Britanniques et le Bénélux. Il dirige sur la France un léger flux d'est continental sec et chaud. Au fil des jours, la chaleur va s'accentuer avec un pic de forte chaleur attendu entre aujourd'hui et vendredi selon les régions, avant une dégradation pluvio-orageuse et une baisse des températures ce week-end.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Les fortes chaleurs concernent la façade ouest et le sud du pays : plus de 30°C en Bretagne

Alors que la chaleur reste modérée et sans excès dans le nord-est (25 à 28°C), elle s'accentue dans l'ouest et le sud où les 30°C sont dépassés avec des pointes à plus de 35°C dans l'extrême sud. Ce mardi après-midi pour la première fois de l'année la très océanique ville de Brest dépassait la barre des 30°C à l'ombre, valeur atteinte en moyenne une seule fois par an au cours de la période 1981-2010. Cette température a encore été atteinte mercredi avec 30,5°C pour être exact. Elle devrait être atteinte encore ce jeudi soit 3 jours consécutifs, ce qui serait inédit pour un mois de juillet. A noter que cette vague de chaleur concerne aussi nos voisins britanniques. Durant 3 journées consécutives, la barre des 30°C a été dépassée à Londres. Dimanche dernier, un record absolu de chaleur a été battu en Irlande du Nord avec 31,2°C ! A noter que pour la première fois, le Met Office, le service météo britannique, a émis une alerte à la chaleur extrême sur une grande partie du Pays de Galles ainsi qu'une large partie sud et sud-ouest de l'Angleterre jusqu'à ce jeudi soir. Les températures pourraient atteindre jusqu'à 33°C à l'ombre.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Depuis plusieurs jours, l'extrême sud de la France est concerné par de très fortes chaleurs. Ce week-end, il a été observé jusqu'à 38,9°C dans le Var à la station des Arcs, valeur nationale la plus élevée relevée en cette année 2021. Ce mardi après-midi on relevait les premiers 35°C à Carcassonne. A Nîmes, les 35°C ont été dépassés pour la deuxième journée consécutive avec 36,7°C mardi après-midi. Enfin ce mercredi, un nouveau pic de très fortes chaleurs a été atteints avec jusqu'à 38,2°C à Siran dans l'Hérault.

Pic de très forte chaleur entre jeudi et vendredi : jusqu'à 37-39°C dans l'extrême sud

A partir de ce jeudi, l'anticyclone faiblit tandis qu'une dépression évoluant sur l'Atlantique se rapproche lentement de nous. La France se situe à l'avant du système dépressionnaire et le flux s'oriente au secteur sud à sud-est faisant remonter de l'air particulièrement chaud d'Espagne et d'Afrique du Nord. Le pic de forte chaleur concerne l'ouest et le sud-ouest du pays ce jeudi. Les seuils de canicule pourront être atteints temporairement, mais la durée de ces fortes chaleurs sera insuffisante pour que l'on parle de canicule (qui correspond à 3 jours et 3 nuits consécutifs au-dessus des seuils). On parle donc plus justement d'épisode ou de vague de très forte chaleur.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Ce jeudi, c'est de l'Occitanie à la basse vallée du Rhône et la Provence que l'on attend les températures les plus élevées avec 37°C à Nîmes et Avignon et en région toulousaine et localement jusqu'à 38°C. Dans l'ouest, les températures atteindront 31°C à Brest, 32°C à Nantes, 34°C à La Rochelle et 35°C à Bordeaux.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Demain, vendredi sera la journée la plus chaude du Bassin parisien au Nord et à l'est avec 28°C à Lille, 31°C à Paris et 30 °C à Strasbourg, 35°C à Lyon et Grenoble, 37°C à Montélimar et jusqu'à 39°C en plaine Toulousaine. Les températures seront en nette baisse dans l'ouest avec 25°C à Brest et la Rochelle et 27°C à Bordeaux mais encore 32°C à Nantes. Le temps se dégradera par le nord-ouest avec des averses orageuses parfois fortes en Bretagne dès le matin. D'autres orages localement violents éclateront en soirée sur les régions centrales.

Chute des températures ce week-end

La dépression arrivant par l'Atlantique vendredi remontera vers la mer du Nord ce week-end. La France se situera directement sous son influence avec le retour d'un temps plus instable avec des averses et des orages qui traverseront une bonne partie du pays. Cette dégradation traduira le changement de masse d'air entre l'air subtropical et de l'air beaucoup plus frais d'origine maritime. La baisse des températures amorcée vendredi par l'ouest gagnera la plus grande partie du pays, excepté le sud-est qui conservera de fortes chaleurs. En moyenne les températures auront perdu entre 5 et 8°C après le passage des averses orageuses et retrouveront des niveaux de saison. Dimanche les températures ne dépasseront plus 20°C sur les côtes de la Manche 21 à 26°C sur le reste de la moitié nord et de 24 à 28°C au sud avec des pointes à plus de 35°C persistant sur l'arrière-pays méditerranéen et en corse

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Cet épisode de fortes chaleurs n'a rien d'exceptionnel à l'échelle de la France mais est remarquable en Bretagne du fait de sa durée (4 jours) et de son intensité avec des pics à 31°C sur la pointe Finistère et 33°C dans le Morbihan. Les seuils de canicule sont approchés ou temporairement dépassés pendant un ou deux jours. Ce sera le cas aussi sur l'extrême sud de la France et notamment les départements du Gard, du Vaucluse et du Var.

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français