Douceur actuelle : l'hiver est-il fini ?

Regis CREPET
Par Regis CREPET, Météorologue
La grande douceur que nous connaissons en France pourrait laisser penser que l'hiver touche à sa fin. Mais des coups de froid peuvent encore se produire en mars, voire en avril. Analyse.

Les vagues de douceur en deuxième quinzaine de février ne sont pas rares, même au sein des hivers froids comme en 2013. Il est donc prématuré de penser que l'hiver est fini.

De la douceur en février : pas si rare !

Les archives météo montrent que des périodes de grande douceur se sont régulièrement produites, en France, en 2ème quinzaine de février, avec des valeurs proches de celles que nous connaissons actuellement. Les mois de février 1960, 1966, 1990, 2007 et 2019 par exemple ont parfois montré des températures supérieures, en moyenne, de +1° à +4°C au-dessus des normes de saison. Les principaux records de douceur remontent à 1960, 2007 et 2019 à l'échelle nationale.

En 2013, au sein d'un hiver froid, les températures avaient dépassé la barre des 15°C autour du 20 février. Ce fut l'année où le nord de la France avait connu ensuite une tempête de neige historique le 13 mars suivant. 

L'hiver n'est donc pas fini, même si le 1er mars marque le début du printemps météorologique, lequel sera le 20 mars sur le calendrier.

Quels mois de mars après des mois de février très doux ?

Il est intéressant de regarder, dans les archives, comment se sont déroulés ensuite les mois de mars. Il en ressort que les mois de février les plus doux ont été majoritairement suivis de mois de mars doux également. Mais dans les archives, il n'y a pas de règle prépondérante et l'on observe des cas multiples. Il apparait qu'après une première vague de douceur printanière en deuxième quinzaine de février, le froid revient assez souvent en mars. On remarque aussi que la douceur de février est souvent suivie (60% des cas étudiés) d'un printemps doux mais humide et orageux (avril et mai).

Quelle perpsective pour cette année ?

Cette année, la vague de douceur actuelle ne battra pas de records  mais s'annonce durable. Ainsi, malgré la période froide du 7 au 14 février dernier, ce mois de février 2021 devrait, au total, être plus doux que les moyennes de l'ordre de +1°C au moins, comme en 1960. Pour la suite, notre tendance météo à un mois envisage le retour d'un froid sec en première semaine de mars, puis des températures assez proches des moyennes : mars pourrait être, au total, assez frais mais très sec, ce qui se distingue des cas étudiés. Pour la suite en revanche, la perspective d'un temps doux et un peu orageux est envisagé par nos prévisions saisonnières pour les mois d'avril et de mai, ce qui rejoindrait alors les statistiques.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

Ci-dessus :prévisions du modèle américain pour le début mars : le froid serait bien présent dans l'hémisphère nord

Nota : le retour d'un temps plus froid début mars n'est pas encore garanti selon le modèle européen ECMWF, dont voici les prévisions d'anomalies de températures pour la première semaine de mars en Europe.

Actualités France
Crédit : La Chaîne Météo

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français