Météo du prochain week-end : hivernal avec risque d'intempéries

Cyrille DUCHESNE
Par Cyrille DUCHESNE, Météorologue
Jusqu’à la fin du week-end, et probablement encore la semaine prochaine, c’est un défilé de dépressions qui va traverser le pays d’ouest en est. A l’intérieur d’un vaste système dépressionnaire et l’arrivée d’une masse d’air de plus en plus froid venant des îles britanniques, l’évolution sera propice ce week-end à un risque d’intempéries. Difficile à ce jour d’être très précis, mais cette situation nécessite une surveillance particulière en raison du niveau de ce risque.

Si l’hexagone est resté en marge de la trajectoire des fortes dépressions ce début de semaine, qui sont souvent remontées sur les îles britanniques, ce ne sera plus le cas à partir de jeudi et jusqu’à la fin du week-end au moins. En effet, un vaste système dépressionnaire se met en place sur l’Europe du Nord et de l’Ouest. Il véhiculera de l’air de plus en plus froid et favorisera par son dynamisme le creusement rapide de dépressions qui pourraient générer un coup de vent, de fortes pluies, de fortes chutes de neige sur les Alpes et un risque de neige en plaine sur le Nord-Est. Si la fiabilité d’ensemble est assez élevée pour basculer dans ce type de situation, elle est plus limitée dans la précision du développement des centres d’action qui piloteront le temps sur le pays. Si vous devez vous déplacer, anticiper vos décisions en suivant nos prévisions détaillées pour ce week-end.

Risque d’intempéries (vent, neige, inondations)

La tendance générale au retour du froid ce week-end dans un temps très perturbé, et avec de fortes précipitations, est confirmée avec une assez bonne fiabilité.

Dans un premier temps, la baisse des températures par le nord vendredi va s’étendre sur les deux tiers du pays samedi. Le froid redeviendra de saison puis s’accentuera le week-end, avec des températures qui repasseront en dessous des moyennes de saison. Il fera ainsi en moyenne 3°C sur Lille contre 7°C jeudi, 4°C sur Paris et Lyon. Le risque de véritables gelées sera faible, mais les températures minimales seront souvent proches de 0°C.

Ce contexte de nouveau froid se développera dans un temps très perturbé, avec parfois de fortes précipitations par accumulation jusqu’à basse altitude. Ce sera notamment le cas samedi sur l’est du Massif Central où la neige très collante tombera dès 600 à 800 m puis 1000 m sur les Pyrénées et rapidement au-dessus de 1500 m dans les Alpes jusqu’à dimanche. L’air froid s’intensifiant sur le nord dimanche, un risque de neige en plaine par effet d’isothermie n’est également pas à exclure, principalement en direction du Nord-Est.

Par accumulation, d’assez fortes précipitations toucheront les régions qui s’étendent des Pyrénées aux Alpes en passant par le Massif central. Avant l’arrivée du froid, les cours d’eau déjà bien saturés réagiront et pourront engendrer des inondations sur les points bas. De même, ce nouvel épisode froid augmentera le risque d’avalanches.

Possible coup de vent

A ce jour une partie du pays pourrait être touchée par un coup de vent lié à une dépression atlantique qui traverserait samedi l'hexagone, du Centre Ouest vers le Nord-Est. La trajectoire de cette dépression est encore assez imprécise pour indiquer les départements concernés, mais la probabilité de subir des vents violents est assez élevée. Cette nouvelle dégradation présente certes un faible risque de développement d’une véritable tempête, mais on ne peut exclure la probabilité d’un coup de vent et de rafales supérieures à 100 km/h localement où sur les reliefs.

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français