Prévisions saisonnières : une tendance toujours chaude, parfois orageuse

Regis CREPET
Par Regis CREPET, Météorologue
L’actualisation de ce 10 juillet concerne les trois mois d'août, de septembre et d'octobre, avec le début de l'automne météorologique le 1er septembre. Ces prévisions concernent la deuxième moitié de l'été, ce qui intéressera les vacanciers. Pour l'automne, le risque d'épisode méditerranéen sera scruté attentivement, surtout au regard des températures anormalement élevées de la mer Méditerranée.

La configuration météorologique de cet été 2022 reste exceptionnelle en raison de la persistance des anticyclones qui caractérisent ce mois de juillet, qui s'annonce d'ores-et-déjà remarquablement sec et chaud. Nos prévisions saisonnières initiales avaient également bien anticipé le mois de juin orageux, lequel a battu des records de foudroiement.

Pour la suite, l'été devrait se poursuivre dans un contexte restant chaud et toujours assez sec, malgré la reprise d'une activité orageuse pour le mois d'août. Ce contexte chaud et passagèrement orageux devrait se poursuivre en septembre, avant un mois d'octobre relativement frais mais encore sec en bordure des anticyclones atlantiques.

Août : reprise d'une activité orageuse modérée

À la suite de ce mois de juillet qui s'annonce d'ores-et-déjà très chaud et très sec, le mois d'août pourrait redevenir un peu plus standard avec moins d'excès. Cependant, le contexte reste chaud, propice à de nouvelles vagues de chaleur, mais moins intenses et moins durables. On attend une reprise des orages, du sud-ouest au nord-est et au centre-est de la France, un peu comme en juin, mais en moins intense. En dehors de cet axe, les précipitations devraient rester déficitaires (nord-ouest, sud-est en particulier).

Pour les vacanciers, le mois d'août sera donc un mois estival, en particulier sur des régions déjà favorisées comme le nord-ouest et le pourtour de la Méditerranée. 

Septembre : un mois plutôt beau et chaud

Le mois de septembre pourrait être beau et chaud, apprécié des vacanciers d'arrière-saison. Les orages resteraient relativement passagers, avec une pluviométrie à nouveau déficitaire à l'échelle de l'hexagone. Les orages méditerranéens sont prévus, plutôt du côté Languedoc-Roussillon, avec des précipitations excédentaires dans ce secteur. Compte tenu de la température élevée de la Méditerranée, ces épisodes pourraient être particulièrement forts, bien que les températures de l'eau ne soient pas le seul facteur propice à la violence de ces intempéries. Les températures seraient supérieures de l'ordre de 1,5°C à la normale et les précipitations seraient inférieures aux normales de saison.

Octobre : un mois d'automne sec et frais ?

Bien que l'échéance soit lointaine, un signal de la persistance des hautes pressions est présent pour le début de l'automne, ce qui est synonyme du maintien d'une tendance sèche. En bordure de l'anticyclone atlantique, la France serait soumise à des courants de nord, sec mais frais, avec des températures égales ou légèrement inférieures aux moyennes. Dans ce contexte, on peut s'attendre aux premières gelées précoces. Au sud-est, le flux de nord serait propice au mistral dominant, limitant le risque d'épisodes méditerranéens. Cela ne signifie pas qu'il n'y en aurait pas en octobre, mais possiblement de façon isolée.

En conclusion, nos prévisions saisonnières confirment un été chaud sur la France, avec un excédent proche de +1,5°C à +2°C au-dessus des moyennes sur les trois mois. Cet écart est suffisant pour permettre la survenue d’épisodes de forte chaleur ou de canicule, comme en 2018 par exemple, où l’été fut très chaud, mais également orageux. A ce sujet, et en fonction de l'écart que présentera au final ce mois de juillet, notre été 2022 pourrait s'inscrire dans le top 3 des plus chaud obersvés en France depuis 1900, avec 2003 et 2018.

Après le mois de juin record en termes de foudroiement, ce mois de juillet renoue avec la sécheresse. En août, les orages reviendraient, mais sans les excès de juin. Mais le véritable signal qui se dégage de ces prévisions à trois mois est la persistance d'une tendance de fond sèche jusqu'à l'automne. Les épisodes cévenols et méditerranéens pourraient débuter en septembre, mais notre modélisation semble envisager une saison pluvieuse plus active en novembre et décembre.

actualité météo

Vidéos météo

* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 2,99€ par appel ** 0899 70 12 34 : numéro de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 2,99€ par appel
Français