l'assistance météo en direct

Bilan climatique de décembre 2011

jeudi 05 janvier 2012  19H58
Le mois de décembre 2011 aura été caractérisé par des températures élevées, des
Le mois de décembre 2011 aura été caractérisé par des températures élevées, des précipitations excédentaires sur une grande partie du pays et un ensoleillement très hétérogène selon les régions. On retiendra aussi le passage de la tempête Joachim les 15 et 16 décembre avec de vents particulièrement violents sur la côte Atlantique.
1. Les températures

Avec un excédent de 2,2°C à l’échelle de la France, ce mois de décembre 2011 est remarquablement doux ; il faut remonter à l’année 2000 pour retrouver un mois de décembre plus chaud (excédent de +2,6°C).
Le mois de décembre débute par une douceur remarquable. Le 1er on observe 18° à Besançon (25), Vichy (03) et Bordeaux(33) et on dépasse la barre des 20° sur le sud de l’Aquitaine avec 20,5° à Dax (40), 21,4° à Pau (64) et 21,6° à Orthez (64). Les jours suivants, les températures restent nettement au dessus des moyennes saisonnières. Ce n’est qu’après le passage de la tempête Joachim les 15 et 16 décembre que les températures fléchissent. On retrouve de fréquentes gelées le 19 décembre qui n’épargnent par les régions méditerranéennes : -2,6° à Cannes (06), -3,8° à Prades-le-Lez (34), -3,9° à Achères (78), -4,9° à Beauvais et jusqu’à –19,3° à Ristolas (05) à 1670 m d’altitude. Le 20 le froid persiste dans le sud-est avec au lever du jour -5,3° à Saint-Roman (26) et -3,9° à Figari (2A) alors qu’une grande douceur revient par l’ouest avec 11,5° à Plougonvelin (29) et 13,4° à La Teste-de-Buch (33). Le 22 décembre, les températures minimales sont particulièrement élevées dans le sud avec 13,1° à Cardet (30), 14,2° à Pezenas (34), 15,5° à Vives (66) et même 16,6° à Eus (66). Pour le week-end de noël on retrouve de fréquentes gelées du sud-ouest au centre-est avec –2,7° à Montauban (82), -3,1° à Agen (47), -3,7° à Dijon (21) et –4,1° à Bergerac (24). Le 28, c’est dans le sud-est que l’on observe les plus fortes gelées avec –3,4° à Salon-de-Provence (13), -4,6° à Uzès (30) et –5,2° à Vinon-sur-Verdon (83). L’année 2011 se termine dans la douceur ; les températures dépassent les 10° l’après-midi sur quasiment tout le pays avec des pointes à 19° dans le Gard !

2. Les précipitations


Au cours de ce mois de décembre, les flux d’ouest à sud-ouest océaniques ont largement dominé. Résultat, les perturbations ont fréquemment circulé sur notre pays, épargnant néanmoins les régions méditerranéennes. Les cumuls de pluie sont donc largement excédentaires sur les deux tiers nord du pays. Il pleut parfois plus du double d’un mois de décembre habituel. On relève par exemple 155 mm à Lille pour une moyenne de 68 mm, 205 mm à Rouen pour une moyenne de 89 mm. A Bourg-Saint-Maurice en Savoie, on dépasse les 300 millimètres, soit trois fois ce qu’il tombe habituellement en décembre. La neige est d’ailleurs tombée en abondance à la fin du mois puisqu’on relevait 85 centimètres à seulement 900 mètres d’altitude ! Si une grande partie du pays est très arrosée, les régions méditerranéennes connaissent quant à elles une pluviométrie parfois très déficitaire. Ainsi, il ne tombe que 4 millimètres de précipitations à Nîmes et Montpellier, 5 mm à Toulon et 6 mm à Perpignan soit 10% de ce qu’il tombe habituellement en décembre.

3. L'ensoleillement

L’ensoleillement aura été très hétérogène en ce mois de décembre 2011 sur notre pays. Les régions méditerranéennes, à l’écart des perturbations ont connu un mois généreusement ensoleillé. A Marseille par exemple avec 179 heures de soleil l’excédent est de plus de 40%. On observe aussi un ensoleillement excédentaires de l’ordre de 20% entre le Val de Loire et l’Ile-de-France. En revanche, le soleil aura peu brillé sur la pointe bretonne et sur les régions s’étendant du Massif-Central au nord-est. A Nancy on a enregistré seulement 23 heures de soleil sur l’ensemble du mois ce qui correspond à un déficit de l’ordre de 42%.
4. La tempête Joachim.
Si plusieurs épisodes de vent forts ont été observés en Méditerranée et dans le nord-ouest, on retiendra le passage de la tempête JOACHIM qui aura touché une grande partie du pays les 15 et 16 décembre. Moins violente que les précédentes tempêtes Klaus et Xynhtia survenues en 2009 et 2010, elle a néanmoins occasionné des dégâts et une très forte houle sur le littoral Atlantique. Les rafales les plus violentes ont d’ailleurs été enregistrées sur la côte Atlantique mais aussi sur les reliefs des Vosges et du Massif-Central. Voici quelques unes des plus fortes rafales enregistrées : - 212 km/h au sommet du Puy-de-Dôme (1465 mètres d’altitude)
- 168 km/h au Ballon de Servance (1213 mètres d’altitude dans les Vosges)
- 155 km/h à la Pointe de Chemoulin (44)
- 141 km/h à l’Ile de Ré (17)
- 140 km/h à Clermont-Ferrand (63)
- 127 km/h à Clamecy (58)
- 126 km/h à Vannes (56)
- 119 km/h à Saint-Agnant (17)
- 116 km/h à Brest (29)
- 115 km/h à La Roche-sur-Yon (85)
- 112 km/h à Châteauroux (36)
- 110 km/h à Saint-Etienne (42)
- 107 km/h à Poitiers (Vienne)
- 104 km/h à Nantes (Loire-Atlantique)
- 103 km/h à Bourges (18), Tours (37)
- 100 km/h à Niort (79)

Retrouvez le bilan en vidéo


Retrouvez les prévisions météo pour votre ville, par téléphone, au 3201*
* 3201 : numéro court de prévisions pour la France accessible depuis la France - 1,35€/appel puis 0,34€/min
** 3264 : numéro court de prévisions pour la France et le Monde accessible depuis la France - 1,35€/appel puis 0,34€/min